25 ans ! Cela fait 25 années que le festival Astropolis secoue les terres bretonnes, du Manoir de Kéroual à celui de Kériolet, en passant par Brest. Ces 25 bougies font de lui le plus ancien, mais aussi le plus mythique des festivals de musiques électroniques en France.

25 ans de programmation ultra-pointue, qui sort des sentiers battues, laisse une place importante à la scène hardcore, aux nouveaux talents, tout en conjuguant à leurs côtés les tenors de la scène mondial et les légendes du mouvement. Le line-up anniversaire se devait donc d’être à la hauteur de l’histoire d’Astropolis. 

Et il l’est ! La scène hardcore est bien présente avec Manu Le Malin, présent depuis la première édition en 1995, mais aussi Elisa Do Brazil, autre habituée du festival.

Côté légendes, vous serez servis puisque l’on retrouve une fois de plus Jeff Mills, qui jouera avec Mad Mike sous la formation X-102 pour la première fois en France. I-F, Arnaud Rebotini, Apparat et Marc Romboy seront aussi de la partie.

A leurs côtés, Denis Sulta, Roza Terenzi, Skee Mask, Paula Temple, Kiddy Smile, Call Super, Marc Romboy, Bufiman, Illum Sphere, Abdulla Rashim, Jensen Interceptor, Max Cooper ou encore Kobosil sont tous autant de raisons de faire le déplacement en Bretagne pour le weekend du 6 juillet pour un voyage stratosphérique.

Rejoignez l’équipage dès maintenant via la billetterie Astropolis tant que des places sont encore disponibles.


L’équipe organisatrice du festival a concocté pour nous cette playlist exclusive de 10 titres qui offre un bel aperçu de la programmation 2019 de l’événement.

X-102 (Jeff Mills & Mad Mike) - OBX-A

Les racines d’Astropolis, l’élément déclencheur du festival. C’est l’âme d’Underground Resistance et du militantisme originel des musiques électroniques. Quelque chose qui s’est perdu en route et est devenu pour beaucoup un business. On est très fiers de recevoir ce live historique qui n’a qu’une poignée de dates au compteur dans le monde. Une première en France ! C’est un gros dossier, on est en train de travailler sur la scénographie main dans la main avec Jeff Mills pour préparer une mise en scène visuelle en raccord avec leur thème de Saturne et des images de la NASA. On est comme des gosses la veille de Noël.

Kiddy smile - Let A B!tch Know

Parce qu’il a rendu plus visible le mouvement Queer sur la scène musicale et qu’il est devenu l’icône d’une génération, sans filtre et sans barrière. Il jouera au coucher du soleil dans La Cour du Manoir de Keroual et fera glisser l’ambiance dans son univers totalement décomplexé. On espère que le public se lâchera autant que ce grand fêtard sur le dancefloor !

DJ Marcelle - To The Right

Une grande diggeuse et collectionneuse (20 000 vinyles), une passionnée restée trop longtemps dans l’ombre. Doyenne du festival (57 ans) et bricoleuse insolite (radio, clips, productions), on a hâte de rencontrer ce chouette personnage. Elle jouera sur la petite scène Red Bull à Keroual, une scène intimiste à taille humaine sur laquelle l’échange public/artiste est assez particulier. Ça s’annonce beau !

Denis Sulta - Our World

Encore un artiste avec une forte personnalité et excentrique, à l’image d’un Jackmaster (découvert en toute logique sur son label Numbers il y a quelques années). Il est capable de tout et a une énergie communicative assez folle. Tous les ans, c’est un vrai casse-tête pour trouver le candidat idéal pour assurer la clôture de notre emblématique scène La Cour à Keroual parce qu’il faut ce grain de folie, on ne pouvait pas rêver mieux.

If - I Do Because I Couldn’t Care Less

Grosse légende ! On est fan de ses labels et de tout ce qu’il a pu mettre en place dans sa carrière, entre Viewlexx, Murder Capital et Intergalactic Fm. Les co-fondateurs d’Astro ont vu grandir sa discographie et les artistes qu’il a révélé dès les premières années de Sonic Floor, le magasin de disques qu’ils géraient avant le festival. Aujourd’hui il n’a rien perdu de cette passion et continue son travail de DA avec ses labels et son festival, et de tourner partout en restant le même artiste intègre et à l’écart de tout business. Le genre d’artistes sincères qu’on aime bien recevoir.

J Majik - Hold You

Auteur des belles pages du culte label Metalheadz, c’est un honneur de recevoir ce pionnier de l’ombre. Il vient de sortir un nouvel album avec lequel il revient à sa jungle d’origine et sera un peu le cadeau d’anniversaire de notre Elisa Do Brasil pour sa 20eme année de résidence sur le festival. Ils assureront le closing de la scène Mekanik et sont assez excités par ce back-to-back qu’ils feront pour la première fois !

Telephones - DTMF (Call Super remix)

Le porte-parole d’une nouvelle génération de producteur.rices innovant.e.s qui défendent de belles valeurs. On le suit depuis ses débuts sur Houndstooth, ça a été un coup de cœur, une bouffée d’air frais à une période où la même techno 4/4 était partout, en club et festivals. Il y a un grain particulier dans ses sonorités et on y retrouve une myriade d’influences. Prod’ ou dj set, un vrai voyage sonore !

Jensen interceptor - The Fontainebleau

Parce que ce mec est un zinzin… on a rarement vu plus hyperactif que lui ! Il sort des nouveaux maxis tous les mois, si ce n’est plusieurs, depuis 3 ans sur Boys Noize records, Craigie Knowes, CPU, Unknown to the Unknown ou le label de Maceo Plex. On retrouve tout ce qu’on aime en électro (Aux88, Dj Stingray, Drexciya, de la booty…) chez ce grand fan du son ghetto américain des années 90. Il a une grosse technique et une énergie sur scène, il va mettre le feu à l’Astroclub et on sait que la nouvelle génération comme les anciens vont être conquis.

Skee Mask - 50 Euro To Break Boost

Un génie ! C’est une des plus grosses claques de cette nouvelle génération. Son sound design futuriste et reconnaissable parmi mille nous rappelle Aphex Twin. C’est culotté et percutant, comme tous ses confrères d’Ilian Tapes. On lui laisse la très délicate mission de jouer entre Apparat et X-102. On peut s’attendre à son versant le plus barré et expérimental pour ouvrir la voie aux 2 légendes d’UR.

Roza Terenzi - Soft

Une découverte prometteuse. Futuriste et cosmique, ça t’envoie loin, même à 100bpm. Une vraie danse psychédélique. Tous les orgas internationaux la bookent, on a pas fini d’en entendre parler. On l’accueille sur Beau Rivage, notre grand open air avec vue sur la rade de Brest le samedi aprem, une scène qui correspond bien à cette nouvelle recrue de la team Dekmantel.

Pour fêter les 25 ans d’Astropolis, on met en jeu 2 places à gagner pour la nuit à Kéroual le samedi et pour le dimanche à Vauban.